Posté par Rémiii.
Modéré le 21/11/2015 à 12:33.
Bérurier Noir : InvisibleL'hommage des Bérus aux victimes - 21/11 12:33

Le groupe Bérurier Noir aujourd'hui dissous envoie un message de solidarité à toutes les victimes du terrorisme.
Morceau composé après l'attentat contre Charlie Hebdo, en janvier 2015. Libéré publiquement le 14 novembre 2015, en hommage aux victimes de cette nuit.
A nos ami.e.s du Bataclan, du Petit Cambodge, de Charonne et de la Fontaine au Roi...
Et à nos soeurs et frères d'Irak, de Syrie, du Liban, de Libye et d'ailleurs qui vivent ces atrocités au quotidien.
[fr] Mourir à Paris (40 hits)External ] [plus d'infos]

En un instant tout est parti
Les assassins sont dans Paris
Chargés d'une haine inassouvie
Propagateurs d'une tyrannie
En un instant bref de la vie
Tout est parti, tout est fini
Pourquoi, comment, se sont-ils dits
L'image provoque une telle tuerie ?

Pour les profanes ou les prophètes
Où sont les dieux, où est la fête ?
La lumière douce de l'amitié
A disparu dans l'encrier
Prédicateurs de malheur
Fabrication de la terreur
Ni dieu ni maître ni feu ni fer

Pourquoi les hommes font-ils la guerre ?

Miroir des conflits du Levant
Déracinement de nos enfants
Les va-t-en guerre, aux dents de sang
Se foutent des peuples innocents

Démocratie ou barbarie
Que restent-ils de nos vies ?
Ni soumission ni inconscience
Lève le crayon de l'espérance (bis)

(Nos crayons contre l'ignorance
Nos chansons contre l'intolérance
Nos valeurs sans arrogance
Notre humanisme sans violence)

Il n'y a pas de guerres saintes
Il n'y a pas de guerres justes
Il n'y a que des guerres sales
Aux frappes chirurgicales
Il n'y a pas de guerres saintes
Il n'y a pas de guerres justes
Il n'y a que des guerres lâches
La souffrance des otages
Il n'y a pas de guerres propres
Il n'y a pas de guerres justes

Demande à tous ces morts
Quel était donc leur tort ?

Cette discussion est archivée, il n'est plus possible d'y laisser de commentaires. Archivé

Note : les commentaires appartiennent à ceux qui les ont postés. Nous n'en sommes pas responsables.

Partager: facebook delicious blogmarks yahoo digg myspace

le 21/11/15 à 13:42 Par Remiii

[-] Re: L'hommage des Bérus aux victimes

Remiii
Remiii - 3015 msg
Terrier : Là-bas.

Même si j'aurais pu potentiellement et hypothétiquement participer à cette soirée (plutôt au concert qu'à une terrasse ou près d'un stade), je persiste à avancer que "je ne suis rien du tout".

D'ailleurs, une pensée à toutes les victimes qui devaient majoritairement être incroyant-e-s, agnostiques ou athées qui ce soir-là ce sont fait dégommer par des fous d'Allah, se sont pris une rasade bien catho de "Notre-Dame de Paris" le dimanche et qui depuis servent d'alibi à l'Etat (afin de pouvoir perpétuer ce qu'il entreprend depuis si longtemps) et se font couvrir d'un drapeau ainsi que d'un hymne national sans avoir rien demandé d'autre que de passer un "bon moment" loin de toutes ces conneries.

Bref, dur temps pour les esprits libres, ou qui persistent à désirer le rester.
--
"So don't take trouble asking why
Cause you'll get no reply
About the bombs that we've built
And what we've done to our seas"
Burning Heads - 1998

 

  • le 21/11/15 à 18:47 Par Oli

    [-] Re: L'hommage des Bérus aux victimes

    Oli
    Oli - 5928 msg
    Terrier : St-Omer

    Et Dieu n'est qu'un prétexte pour l'Etat Islamique, les mecs s'intéressent avant tout au pouvoir et à l'argent... (et aux vierges qui les attendent ?)
    --
    http://mesperles.over-blog.com

     

le 27/11/15 à 18:41 Par Remiii

[-] Re: L'hommage des Bérus aux victimes

Remiii
Remiii - 3015 msg
Terrier : Là-bas.

A noter aussi l'adaptation d'une célèbre séquence de "Full Metal Jacket" par Shanka :

Ceci est ma guitare.
Il y en a beaucoup comme ça,
Mais celle-ci est la mienne.
Elle est ma meilleure amie.
Elle est ma vie.
Je dois la maîtriser,
Comme je dois maîtriser ma vie.
Sans moi, elle ne sert à rien.
Sans elle, je ne sers à rien.
Je dois la jouer,
Même si certains voudront me tuer pour ça
Avec elle, je peux faire plus de bruit qu'un tank,
Qu'une mitrailleuse,
Qu'une grenade.
Avec elle, je peux donner du bonheur,
De l'espoir, de l'amour.
En cela, elle terrorise les terroristes,
Plus que n'importe quel engin de mort.
Elle et moi, nous ne faisons qu'un.
Elle et moi, sommes défenseurs de notre pays,
De notre culture,
De notre liberté.

Pour tous les musiciens en tournée, Shanka.
--
Désormais, il semble qu'aucun billet de banque ni bulletin de vote ne puisse empêcher ce qui est en train de se passer.

 

Index Revenir en haut de page