metal Métal > Art of falling

Biographie > L'art (délicat) de la chute

Après l'art de la guerre, manuel militaire de référence signé Sun-Tzu, Art of falling vient nous exposer les tenants et aboutissants de l'art délicat de la chute. Formé depuis un peu plus de deux ans au coeur de sa Suisse natale, le groupe se compose de Diego, Sandro, Florent, Laurent C. et Laurent G. Influencés par les incônes du post-rock et du post-hardcore que sont Neurosis, Mogwai, Isis et Cult of Luna, les membres d'Art of falling se rôdent le temps de cinq petits concerts avant de passer en studio pour livrer leur premier effort, un EP 5 titres intitulé : Extending behind this shape et sorti chez Several Bleeds Records (label de la région marseillaise). Une première étape avant l'enregistrement d'un album, prévu pour fin 2006.

Art of falling / Chronique EP > Extending behind this shape

art_of_falling.jpg Au rayon post-hardcore, Art of falling donne dans le nettoyage à sec, la secousse sismique sonore et ne cherche pas à faire de prisonnier. Voilà pour les métaphores. Mur de son, hurlements désespérés, explosion d'agressivité doublée de la puissance destructrice des guitares, les cinq titres qui composent le tracklisting de Extending behind this shape frappent très fort. Véritable déferlante sonore, saignante et chaotique, aux instrumentations métalliques intenses et fouillées, la musique d'Art of falling réconcilie sur un même album les amateurs d'un post-rock/ metal mélodique et inventif d'une part, et les inconditionnels de grosse claque hardcore tectonique d'autre part.
Quelques bon gros blasts parsèment les titres à rallonge des cinq compositions de l'album (au choix "My love embraces the ground... hidden behind the dress of my pleasure", ou "Lost in foreign landscape... we will never die because we've never lived"), puissance ravageuse et chant hurlé à la mort sont évidemment de mise. Et après un tel traitement de choc, c'est finalement au napalm que le combo se charge des dernières poches de résistance et de nos tympans par la même occasion. Post-hardcore par définition, Extending behind this shape, n'est pas qu'un monolithe sonique chargé d'atomiser les enceintes de l'amateur de hxc à la recherche de nouvelles sensations auditives, cet album est effectivement un véritable manifeste de rage métallique, mais surmonté d'instrumentations particulièrement structurées et travaillées.
Si évidemment, les inconditionnels des formations brit-pop aux pop-songs sucrées n'y trouveront pas leur compte, il ne fait guère de doute qu'avec Extending behind this shape, Art of falling a marqué son territoire. Administrant avec puissance et conviction l'une des plus grosses corrections métalliques du moment, le groupe s'est trouvé un terrain de jeu à sa mesure le temps d'un album foutrement massif. Du travail propre, net et sans bavure. A suivre...