metal Métal > Deliverance

Biographie > Délivrance

Apparu comme une récréation pour Pierre (chanteur de Memories of a Dead Man) et Etienne (batteur chez AqME mais ici guitariste), Deliverance a pas mal changé depuis son premier EP en 2013 (Doomsday, please), ils ont embarqué un autre guitariste (Julien, AqME), un nouveau basssiste (Sacha, Mystery Tattoo Club) et un nouveau batteur (Fred, ex-Abrahma). Ils ont également signé chez Deadlight Entertainment où leur noirceur est en bonne compagnie (Cowards, Nesseria, Cult of occult...).

Deliverance / Chronique LP > Chrst

Deliverance - Chrst On connaissait le goût pour les musiques extrêmes d'Etienne et Julien (qui avaient commis Grÿmt il y a une dizaine d'années) et le goût de tous pour Cult of Luna (travailler avec Magnus Lindberg est presque devenu un impératif), quand toutes ses aspirations se croisent, cela donne Deliverance : une sorte de Post-HardCore au chant Black Metal. Un mélange d'autant plus intéressant que le chant caverneux est parfaitement tenu et s'accorde aussi bien dans les moments de calme (tout relatif) où la tension monte que dans les passages les plus chaotiques. Avec des titres qui s'allongent tous au moins à proximité des sept minutes, les ambiances ont le temps d'être peaufinées, rythmes et riffs se font leur place, s'installent et préparent la suite pour que l'apocalypse attendue soit parfaite. On peut ainsi plonger dans Chrst et y rester sans jamais décrocher, compact, dense et homogène, l'album ne souffre d'aucune faiblesse en respectant les canons du genre.

Bref, si tu apprécies te labourer les oreilles avec AmenRa, Phantom Winter, Celeste, The Canyon Observer ou d'autres, ajoute Deliverance à ta liste de supplices !