rock Rock > Athlete

Biographie > Athlete

Après Travis et Coldplay, Athlete pourrait bien occuper le créneau de "révélation pop" anglaise... Le quatuor londonien, amis d'adolescence, se réunit en 1999 et compose des titres simples, tranquilles. Après un premier EP, Joel, Tim, Carey et Steve signent chez Parlophone/EMI et prennent la route de la gloire. Les singles, issus de leur premier album Vehicles & animals, se suivent et leur chemin se ressemblent, tous prennent la direction des charts anglais. En France, c'est Capitol qui les distribue à partir de début avril, à pas feutrés, le groupe devrait continuer sa progression.

Athlete / Chronique LP > Vehicles & Animals

Athlete : Vehicles & Animals Pas évident de décoder ce que veut nous faire penser Athlete par sa pochette où spiralent dans le ciel divers objets dessinés ou par le tite de son album Vehicles & animals qui est aussi le titre du huitième titre, par contre les 3 étoiles qui ne sont jamais très loins du nom du groupe sont explicites, Athlete est un groupe 3 étoiles. Ils ont de la classe et offrent le meilleur dans chaque secteur. La quatrième étoile est réservée aux très grands comme les Beatles dont l'influence se fait davantage ressentir sur "El Salvador" ou Radiohead qu'on ne peut pas ne pas citer lors d'une chronique d'un groupe pop anglais, là, on mettra en lien le titre "Beautiful". Athlete est donc bon partout, dans le ton de la voix ("New Project"), dans les mélodies (tous les titres !), l'allure de la basse ("Shake those windows"), les guitares plus ou moins discrètes et légères ("Dungeness"), les arrangements ("Westside"), les rythmes parfois osés ("Out of nowhere"), rien n'est laissé au hasard. De leur pop douce qui semble inoffensive Athlete sort des refrains tueurs ("El Salvador", "Shake those windows", "You got the style"...), des refrains qui font mouche dés la première écoute. Le plus troublant chez ces londoniens, c'est que ce Vehicles & animals semble au premier abord être un simple album de pop "made in UK", un truc qui s'écoute super facilement, mais si l'on doit analyser quelque peu les compositions (pour écrire une chronique par exemple !), on se rend compte que cet opus n'est finalement pas si simple ! Des cassures, des surprises, des sonorités électroniques en arrière-plan, des roulements étouffés... Par exemple, sur le titre "New Project" tout commence "banalement" et puis des nappes de synthé posées sur une mesure analogique prennent la vedette et lancent une folle guitare qui s'interrompt pour laisser revenir ce chant qui nous berce, et tout cela semble couler de source, n'heurte pas l'auditeur inattentif et charme celui qui y prête attention. Avec Vehicles & animals, Athlete est bien armé pour la compétition sur une scène britannique toujours en effervescence.