fu_manchu_band.jpg Le Dr.Fu Manchu est un génie du mal créé par le romancier Arthur Henry Sarsfield Ward plus connu sous le pseudonyme de Sax Rohmer, un être diabolique dont il fera le personnage de toute une série de romans... Mais ce n'est absolument pas ce qui nous intéresse ici. Car Fu Manchu, c'est (bien évidemment inspiré du personnage) également un groupe pionnier du mouvement stoner-punk'n roll injustement décrié du côté du vieux continent pour ne pas forcément être à la hauteur des Kyuss, Masters of Reality et autres Clutch ou Electric Wizard. Et pourtant... Né en 1987 du côté de la Cité des Angers, Fu Manchu est au départ un groupe de punk hardcore connu sous le nom de Virulence. Au casting, Scott Hill à la gratte, Ken Pucci au chant, Greg McCaughey à la basse et Ruben Romano derrière les fûts, écument les scènes du Sud de la Californie et sortent en 1989 un album baptisé If this isn't a dream.... L'année suivante, Ken Pucci se barre sans vraiment donner de raison et se voit remplacé par Glen Chivens. Le groupe prend alors le nom de Fu Manchu.
Quelques mois plus tard, paraît un premier single 7'' : Kept between trees. A cette époque, le son du Fu est encore assez hardcore mais rapidement les zikos le font évoluer vers quelque chose de plus orienté 70's, ce qui ne plaît pas à Greg McCaughey qui claque la porte à son tour. Il est remplacé par Mark Abshire, mais celui-ci a à peine le temps de s'installer au sein du groupe que Chivens se tire également. Scott Hill décide alors de prendre le poste de chanteur et débauche un second gratteux : Scott Votaw. Enfin stabilisé, Fu Manchu sort en 1992 une série de trois nouveaux 7'' : Senioritis, Pick up summer et Don't bother knockin (If this vans rockin... Quelques mois plus tard, nouveau changement de casting, Votaw prend la porte et se voit remplacé par Eddie Glass. Le groupe est alors approché par une major qui lui offre un bon petit paquet de billets verts pour enregistrer un album bien calibré pour cartonner. Les quatre veulent faire quelque chose de plus roots et décident d'enregistrer par leurs propres moyens leur premier album long format : le bien nommé No one rides for free (1994), produit par Brant Bjork (Kyuss)... Mark Abshire quitte les Fu en 1995, à la veille de l'enregistrement de Daredevil. Romano et Eddie Glass le suivent l'année suivante, après la sortie d'In search of, pour former le trio Nebula. Brad Davis, Bob Balch et l'immense Brant Bjork intègrent alors le groupe au sein duquel ne subsiste qu'un seul membre originel : Scott Hill.
En 1997, les Fu Manchu new look, sortent The action is go puis un split 7'' avec Fatso Jetson l'année suivante (Jailbreak). 3 autres albums seront mis en boîte (Eatin' dust, King of the road et California crossing) avant que Brant Bjork ne reprenne sa liberté pour mener à bien ses (nombreux) projets personnels... Il est remplacé par un certain Scott Reeder (qui n'a strictement rien à voir avec l'ancien membre de Kyuss et Unida...). LE groupe enregistre l'EP Something beyond, sort un live Go for it... live! et un nouvel album : Start the machine via DRT Entertainment. Deux ans plus tard, le line-up semble cette fois durablement stabilisé et le quartet, signé cette fois chez Liquor and poker Music (Nebula, The Hellacopters...) sort l'EP Hung out to dry (2006) puis l'album We must obey (2007).