Lynhood Septembre Projet solo de Chloë Della Valle (fondatrice du label Reafforest et bassiste de Symetry groupe métal/prog "Made in Grenoble"), Lynhood au travers de ces quatre titres peint une musique sombre et ambiante sur une toile de fond très heavenly voice : on songe à Dead Can Dance et Cocteau Twins voire Throwing Muses sur les morceaux "The master" et "Qualm", le tout est teinté ou agrémenté de sonorités très shoegazing voire noise à l'instar du final de "White emperor". Cet EP débute de manière assez cinématographique, "Tree" rappelle un peu le "In the house-in the heartbeat"» de John Murphy sur la B.O de 28 days later, en plus aérien. L'ensemble met au premier plan la sublime voix et la basse (jouée à l'archet s'il vous plaît...) de la grenobloise, le résultat s'avère très envoûtant et addictif grâce aux boucles subtiles et à ces vocalises éthérées qui plongent l'auditeur dans cette atmosphère particulière, on s'abandonne et on se laisse entraîner assez facilement durant ces 21''29', dans cet univers emprunt de noirceur et de mélancolie. À l'écoute de ce Septembre on ne peut s'empêcher de penser que s'il était anglais, nul doute que Lynhood aurait été signé sur le label 4AD.