My Dear Silence C'est parce qu'ils bossent sur un album que les My Dear Silence ont décidé de (re)faire parler d'eux en assurant une promo plus large pour leur premier EP éponyme sorti en 2016 à peine 18 mois après leur formation. Il faut dire que les membres du quintet ont une solide expérience (Underdog, Ob-Shak et Blend où quelques uns jouaient ensemble mais aussi Zombie Eaters ou Evenline) et savent où ils veulent aller et comment y aller. Que ce soit pour la "carrière" du groupe ou leur musique. En l'occurrence, ils tendent vers un rock alternatif assez lourd "à l'américaine", comprendre par là que la puissance des rythmes et des guitares n'éteint pas la volonté du chant d'apporter des mélodies et de l'émotion. Le chant de base est assez clair mais il sait hausser le ton pour transmettre de l'énergie, seul le chant lourd mérite d'être travaillé davantage ("Call my name", "As a banner"). Entre post grunge et rock burné, marqués par les années 90' (période bénie pour le rock en général et pour Live, Fuel ou Days of the New en particulier), les Bordelais s'offrent une deuxième jeunesse et prouvent que peu importe l'époque ou les modes, les bonnes sensations musicales sont intemporelles. Et maintenant, on veut l'album ! Et vite !