rock Rock > Seeds of Mary

Seeds of Mary / Chronique LP > The blackbird and the dying sun

Seeds Of Mary - The blackbird and the dying sun Très belle pochette, digipack soigné, son toujours signé David Thiers (l'homme derrière les manettes en studio est aussi ingé son en live pour Gorod ou Soundcrawler), influences Alice in Chains et post-grunge US, pas de doute sur la marchandise, on est bien avec Seeds Of Mary. Les Bordelais sont fiers de leurs références (sinon pourquoi mettre "I am not afraid" en premier ?) mais s'en éloignent régulièrement pour proposer un rock musclé mode bûcherons que l'on rangerait plus volontiers entre 7 Weeks ("Oceanic feeling") et Headcharger ("Here comes the night") que du côté de l'Amérique étant donné la volonté de composer autre chose que des refrains accrocheurs (Nickelback, 3 Doors Down...). Non, les Seeds Of Mary cherchent les complications, les enchaînements pointus, le bon timbre, le bon riff, la petite note qui fait la différence, pas question de donner dans la facilité et tant pis s'il n'y a pas un titre qui sort du lot (même le plus posé "The dying sun"), c'est l'album qu'il faut prendre le temps d'écouter et d'apprécier. Leur musique n'est pas un bien de consommation comme les autres, certainement pas une marchandise...

Seeds of Mary / Chronique LP > Choose your lie

Seeds of Mary - Choose your lie Seeds Of Mary aime beaucoup Alice in Chains, non seulement parce qu'ils ont un prénom dans leur nom, parce que leur ancien groupe s'appelait D.I.R.T. ou parce qu'ils ont repris "Them bones" avec la plus grande révérence mais aussi parce que dans leur approche de la musique, ils combinent essence grunge et attaques métalliques. Ce premier album (l'éponyme de 2013 est davantage un gros EP) est enregistré avec David Thiers (As the Storm, My Only Scenery...) et sonne très "rock alternatif des 90's". Si l'influence majeure est #AiC, le groupe ne s'en contente pas ajoutant des touches plus personnelles entre brin de folie et voix masquée ("Freak show", "King without a sun"). Très ricain post-grunge dans l'approche de ses morceaux, Seeds Of Mary place en bonus un titre repris en acoustique ("Killing monsters") mais contrairement à ses comparses d'Outre-Atlantique, ils ne choisissent jamais de tomber dans la facilité et les mélodies calibrées pour la radio quand bien même certaines sont très belles ("Crash). A noter pour finir que le livret contenant les paroles est très joliment construit.