Toseland Si on n'était pas encore sûr et certain que Cradle the rage avait enterré Toseland sous des gravas de mélodies mièvres, ce "single" en mode EP 4 titres en rajoute une couche. L'ex-motard a simplement choisi le pire morceau de l'album, Fingers burned, pour faire reparler de lui. Séduire les radios, charmer les adolescentes est certainement une noble cause quand on est un label qui veut ramener du cash mais ce n'est pas tout à fait l'idée qu'on se fait de Metalville (Degradead, Sideburn, Transport League...). Même si on croit percevoir de bonnes intentions, "Bullet" ne décolle jamais. L'intérêt, modeste, de ce disque réside donc dans sa deuxième moitié avec tout d'abord la reprise de "Reward", vieux hit peu jouissif de The Teardrop Explodes, le morceau est dynamité, il n'a plus grand chose à voir avec l'original (ouf), la gouaille de James et sa guitare font le job, le solo final termine la conquête de nos oreilles, c'est une vraie réussite. La dernière plage est une version acoustique de "We'll stop at nothing", exercice différent mais là encore assez réussi, si le projet, c'est de draguer, plutôt que de faire du rock faussement musclé, vas-y Toseland, prends ta gratte, allume un feu de camp et reprends des titres unplugged, ça sonnera plus vrai.